Agnès Martin-Lugand – Entre mes mains le bonheur se faufile

Résumé : Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage quoi se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesures. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son coeur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volés ses aspirations de jeunesse.

Alors elle déchire le carcan de s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain.

Mon avis : Voilà un roman que j’ai découvert par hasard à la fin de ma grossesse. J’avoue l’avoir acheté en premier lieu car j’avais besoin de me remonter le moral et finalement je me suis plongée corps et âme dedans. Puis, lorsque j’ai décalée mon nez des pages j’avais mal, mal au coeur, mal aux yeux… Ce roman est une beauté d’écriture et laissez moi vous dire pourquoi je me trouvais dans cet état !

Je ne suis pas sûr d’avoir commencée les romans dans le bon ordre, mais, avoir commencé par celui-ci ma permis de comprendre bon nombre de choses. Parfois, le choix d’une vie ne fait pas notre bonheur. Suivre une ligne de conduite n’apporte pas un épanouissement total et Agnès à trouver les mots pour faire passer ce message (très subtile). Nous faisons la rencontre d’Iris et de Gabriel. Deux esprits pris au piège et dont le destin semble tracé sans la moindre fausse note… Pourtant le revirement de situation est bel et bien présent ! Quoi de plus beau que l’amour ? L’amitié et l’entre-aide !

Ce sont deux personnages que l’on apprend à aimer, à connaître. L’écriture d’Agnès m’a permise de comprendre les sentiments qu’ils éprouvaient. La colère, la frustration, l’amour, la joie, la peine, la douleur… J’en passe évidemment mais vous avez compris le principe. Grâce à ce roman, j’ai pu voyager dans le centre de Paris (alors que j’y habite) et me rendre compte de l’inspiration que la ville peut procurer à ses auteures de renommée.

Voila un roman que je recommandes sans la moindre hésitation.

Aby ⊗

Publicités

2 réflexions au sujet de « Agnès Martin-Lugand – Entre mes mains le bonheur se faufile »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s