xoudyhGY.jpg-large

Bonjour mes Jolies Pandas !

Je vous retrouve en ce vendredi matin pour parler… Lecture ! Vous l’aurez compris au bout d’un moment, ça ne sert à rien de vous mentir. Plus exactement, je vais vous présenter une auteure en devenir : Elyséa Raven, auteure d’Adamat, publiée chez Something Else. (Vous pouvez acheter son roman en format numérique juste ici : Amazon).

⌈ Et si nous commencions du début ? ⌉

A : Quand as-tu commencé à écrire ?

Elysea : J’ai commencé à écrire à l’âge de 9-10 ans, ma première histoire, parlais d’un château dans les nuages. Depuis le début, mes histoires sont dans un registre dit «fantastique». J’essaie parfois d’y mettre de la romance, mais ma passion c’est le fantastique.

Possèdes-tu toujours les premières notes quelques parts ?

Bien évidemment ! (rire) Tout est consigné dans un (des) carnets que je garde précieusement chez moi. Je ne voudrais les perdre pour rien au monde.

A : Qu’est-ce qui a inspiré cet oeuvre ?

Elysea : Et bien, en réalité, je l’ai écrite suite à un rêve que j’ai fait (rire), je me suis dit que cela pourrait donner quelques choses de sympa ! Je l’ai écrite en cinq mois, c’est l’un des premiers romans que j’ai finis d’écrire. (Aetheria, est toujours en cours d’écriture et le projet à vue le jour vers l’âge de douze ans). L’inspiration m’est aussi venu du film : Le seigneur des anneaux et du Mont St Michel.

Est-ce une indication que l’on retrouve dans le roman ?

J’ai essayé de ne pas trop m’en inspiré, mon roman est une part de moi-même et je ne voulais pas que l’on puisse dire «Ah mais oui !». Ce ne sont que des inspirations, le reste provient de mon imagination.

A : Pourquoi avoir écrit plusieurs tomes ?

Elysea : Cela me semble évident, je ne pouvais pas raconter toutes les aventures de Chelsea dans un seul roman. J’ai énormément de chose à dire, de personnage à développer… (regard pensif) C’est comme lancer une nouvelle série et l’arrêté parce qu’on n’a pas souhaité en dire trop dans la première saison. Il y a trois tomes, chacun des romans se déroulera à un moment précis de l’histoire. Il le fallait, et puis, écrire à ce sujet, c’est ce que je pourrais faire à longueur de journée !

A : Pourquoi avoir fait le choix d’une maison d’édition ?

Elysea : Ce choix a été une «évidence». Il y a quelques années, j’ai tenté l’auto-édition et ça c’est résumé simplement : c’était un gros flop. Le manque de maturité dans mon style d’écriture et la précipitation n’ont pas été mes alliés.

La maison d’édition ma semblé être une solution plus envisageable. Je travaille en tant que correctrice pour Something Else, j’ai tenté ma chance par la petite porte (sourire amusée) et me voila propulsée par une équipe dynamique ! Je n’ai pas eu à me préoccuper de la promotion de mon livre (du moins, pas entièrement). La couverture à été réalisé par une graphiste professionnelle et la correction à été assuré par un correcteur autre que moi.

Si tu devais tenter à nouveau l’auto-édition, que ferais-tu maintenant ?

Je prendrais plus de temps ! Je ferais ça  sous un nouvel angle : plus de correction et de le relecture. Pourquoi pas utiliser Wattpad pour tenter d’en faire la promotion aussi.

A : En parlant de Wattpad, quel a été ton expérience ?

Elysea : Grâce à ce site de publication, j’ai pu faire la rencontre de nombreuse auteure dont je suis encore proche aujourd’hui. C’est aussi de cette façon que j’ai rencontré ma Bêta Lectrice (Aline). Grâce à toutes ses personnes rencontrées, j’ai commencé à mieux accepter la critique. Je me souviens que lors de mon auto-édition, la critique m’avait démolie, j’en avais perdu mon enthousiasme et mon envie d’écrire à nouveau.

As-tu toujours ton compte ?

Non malheureusement j’ai pris la décision de le supprimer ! Je ne ressentais plus le besoin, ni l’envie de publier mes romans dessus. Le dernier roman que j’ai publié fait partie d’un projet d’édition, alors je préfère garder le secret pour plus tard.

A : As-tu envie de dire quelques choses à tes lecteurs ?

Elysea : Et bien, j’aimerais déjà leurs dire merci, encore et encore. Je les aimes énormément et tout ça, c’est aussi possible grâce à eux ! S’ils n’étaient pas là, je ne le serais pas non plus.

Elle est très émue quand elle me dit ça, elle en à les larmes aux yeux !

A : Qu’est-ce que ça te fait d’être ici ? Invitée à ton premier salon du livre, ça doit être quelques choses !

Elysea : C’est une sensation étrange, agréable mais étrange ! C’est un rêve de pouvoir dédicacer son roman en avant première et d’être invitée par un salon du livre. Je suis énormément stressée aussi, angoissée conviendrait aussi a mon état actuel. Mais ce qui revient le plus, c’est la fierté d’être ici et de réussir. Le chemin a été dure et sans Mandy (son éditrice) je ne serais pas présente à cet évènement. Elle croit beaucoup en moi et je me souviens du plus beau compliment qu’elle m’est jamais dit «A ton âge, j’aurais aimé écrire aussi bien.»

⌊ Et bien les amis… Moi, je suis encore émue par cette interview ! ⌋

Je vous retrouves la semaine prochaine pour de nouvelle aventure, en attendant, n’hésitez pas à lire et commenter. Si vous avez lu ce roman, venez m’en parler !

Aby’

Publicités